Penser

“Le bonheur, c’est toujours le cœur qui décide”

15 septembre 2019
Partager l'article avec vos amis !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

“Le Poète de Zen” Mitsuo Aïda (1924-1991)

Connaissez-vous “Mitsuo Aïda” qui est un des poètes les plus appréciés au Japon et également connu comme étant “Le poète du Zen”.

Il est né dans la campagne japonaise dans la préfecture de Tochigi où il fut expulsé de l’école à cause de mésententes avec un de ses professeurs.
Malgré cette situation, il trouva ses maîtres et s’ouvrit à la philosophie du zen ainsi qu’aux disciplines que sont le Tanka, la poésie et la calligraphie.

Au début de sa carrière, ses poésies ne sont pas bien reçues. C’est à l’âge de 60 ans qu’il publia un livre de poésie intitulé “NINGEN DAMONO” , vendu à plus de 100 millions d’exemplaires dans l’archipel nippon.
Il y a un musée de ses creations situé dans le district de Chiyoda-ku, à Tokyo.

Majoritairement aimé et lu par les générations plus âgées, il n’en reste pas moins apprécié par l’ensemble de la population, cela grâce à la simplicité des mots employés dans ses poésies et revêtant d’en sens toujours profond.

Les écrits de ce poète formulent effectivement une idée du zen autour de laquelle les japonais se retrouvent en général.

Ma citation préférée est celle-ci,

« Le bonheur, c’est toujours le cœur qui décide »
しあわせは いつも 自分のこころがきめる
SHIAWASE WA ITSUMO JIBUN NO KOKOLO GA KIMELU

Le bonheur est un sentiment.

C’est une idée fausse de penser que le bonheur a un lien avec ce qui peut nous préoccuper au quotidien :  acheter une voiture, l’amour, avoir des amis etc…

Ce qui compte, c’est principalement la manière de recevoir les évènements.

Si on les voit positivement, ces derniers vont alors nous apporter le bonheur.

On peut donc le susciter, gratuitement!

Autre poésie de Mitsuo Aïda

Il a fait beaucoup de poésies avec ses propres calligraphies.

Et je veux vous en presenter 5 d’entre elles.

J’espère que parmi ce choix, vous en trouverez  une à votre goût. (*’-‘*)

 

1: « On n’a pas assez quand on brouille, il y a des restes quand on partage »
うばい合えば足らぬ わけ合えばあまる
UBAIAEBA TALANU WAKEAEBA AMALU

 

2: « Ce que nous devons aux autres »
おかげさん
OKAGESAN

 

3: « Parce que je suis un homme »
にんげんだもの
NINGEN DAMONO

 

4: « Votre cœur, qui peut sentir la beauté des belles choses est beau »
うつくしいものを美しいと思える あなたのこころがうつくしい
UTSUKUSHI MONO’O UTSUKUSHI TO OMOELU
ANATANO KOKOLOGA UTSUKUSHI

 

5: «Prenez la vie pour faire fleurir vos propres fleurs »
いのちいっぱい じぶんの花を
INOCHI IPPAI JIBUN’NO HANAO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *